16 janvier, 2006

Les 4 filles du Dr Price



Shiva sur son blog recueille souvent les passages consacrés aux travaux d'aiguille dans la littérature.
Voici ce que j'ai trouvé hier matin dans "Les Yeux dans les Arbres" de Barbara Kingslover. Un magnifique bouquin sur lequel je reviendrai une autre fois parce qu'il mérite un post complet.
Pour situer le passage, voici un très bref résumé : la famille Price est une famille d'évangélistes américains qui partent à la fin des années 50 évangéliser le Congo Belge tandis que les premiers mouvements d'indépendance secouent l'Afrique.
Shiva, ma doudouce, tu peux faire un copier-coller du passage en question afin de continuer ta collection :P

" Pour Noël, Mère nous offrit à toutes des travaux d'aiguille. Nous avions été prévenues qu'il ne fallait pas nous attendre à recevoir grand-chose [...] Mère annonça que désormais, nous, les filles, pourrions occuper nos périodes d'oisiveté à préparer nos coffres de mariage [...] dans lequel une jeune fille était censée mettre tout ce qu'elle espérait pouvoir utiliser une fois mariée. C'était la justification qu'elle avait invoquée pour emporter toute cette soie à broder, ces ciseaux à cranter et tout le reste [...]
Désormais nous étions supposées nous enthousiasmer pour ces projets de mariage à long terme allongées sur nos lits, à contempler nos chaussures qui moisissaient. Rachel et Adah furent autorisées à réaliser toutes les idées de trousseau de leur choix, mais le rayon domestique n'ayant pas été mon fort, je dus me consacrer à un seul projet : une nappe au point de croix. Ouvrage qui se réduisait en tout et pour tout à un millier de petits X à broder de différents fils de couleur. La nappe en toile était imprimée d'un motif à l'encre lavable qui se répétait comme sur un coloriage à cases numérotées. Un singe en mal de distraction aurait été parfaitement fichu d'en faire autant. Ce qui restait à espérer c'est qu'au bout du compte, vous trouviez quelqu'un qui veuille bien vous épouser [...]
Rachel [...] semblait penser qu'il fallait qu'elle ait tout terminé d'ici la semaine d'après ou tout comme. Oh, elle brodait ses serviettes d'invités de monogrammes et confectionnait des cols au crochet en vue de son trousseau et je ne sais quoi d'autre encore. [...] Adah confectionnait de drôles de choses, morbides, pour son coffre de mariage, des bordures noires sur des serviettes de table, des trucs comme ça qui désepéraient notre mère. [...]
Je restais mollement étendue sur le dos à travailler distraitement à ma nappe, afin d'entretenir le rêve de ma mère de me voir mariée un jour, et au bout d'un certain temps je me pris au jeu. Le point de croix en lui-même était ennuyeux, mais les perspectives étaient magnifiques ; Mère avait eu la bonne idée de m'attribuer un motif botanique sachant à quel point j'aime la verdure. Des bouquets de pensées et de roses devaient fleurir aux quatre coins, tous reliés par une bordure verte de vrilles entrelacées. Et de même que le Saint-Esprit s'était manifesté autrefois dans le corps du Christ, la première rose en chou commença à se matérialiser sur la nappe et à partir de là je pus voir un jardin tout entier.
Tout de même, le projet paraissait excessivement vaste. Rachel termina un jeu entier de serviettes dans le temps qu'il me fallut pour couvrir une rose rose. L'humidité était si dense qu'elle perlait de nos cils et dans cette atmosphère, le premier bouquet me prit tellement de temps que mes tambour à broder rouillèrent par endroits.
Le programme des coffres de mariage cessa avant peu d'être notre principale préoccupation. Rachel, trop gourmande, se trouva bientôt à court de matériaux, tandis que nous, les autres soeurs, de moindre appétit, fûmes à court d'inspiration. Il n'est pas si rare que je sorte encore ma nappe et que je m'efforce de retrouver cette inspiration. [...] Mais les tambours à broder ont déposé en rouillant un disgracieux rond orangé sur la toile qui a sans doute compromis définitivement mes projets
"


4 commentaires:

Shiva a dit…

On ne prête qu'aux riches ;->, mais il faut rendre à César ce qui est à César...

Je n'ai moi même donné qu'une ou deux citations sur ce thème; ce que j'ai écrit, par contre, c'est un article ( http://shiva.over-blog.net/article-1590034.html ) pour signaler un blog consacré à ce sujet : http://dentellesdencre.canalblog.com/
Tu les contactes toi-même, ou tu souhaites que je le fasse pour toi?

Merci pour ce nouveau projet de lecture , en tout cas! :-) (et pour tous les fous rires que tu distribues si généreusement! ;-D )

Myriam a dit…

J'ai rectifié, j'avais lu trop vite et trop en diagonale sur ton blog :P

Papilles et pupilles a dit…

je suis fan de Barabara Kingsolver

Anne G. a dit…

Pour moi, je ne connaissais pas ton blog, ni cet auteur; je vais lire l'arbre aux haricots qui m'attire davantage....et je reviendrai sur ton blog pour les recettes; par exemple les mangues (j'adore et cela me rappelle toute une île ..? qui embaumait la mangue car les arbres, centenaires, lachaient leur fruits comme des bombes) C'est bien ce partage de lectures. MErci à toi et à dentelles d'encre.
anne
http://quilt007.free.fr